pour commencer

Aller en bas

pour commencer

Message  Caroline le Mar 25 Mar - 1:02

Bonsoir,
Que ce soit à 15 jours, à 3 mois ou à 15 mois ... la question peut de poser ... elle est toujours légitime , et ... pour chaque couple "mère/enfant" , différente!

Dans la plupart des cas , elle se passera sans heurt , dans d'autres cas ce sera plus difficile!.

vous pouvez parler ici de vos expériences , de vos astuces , de vos inquiétudes ...de vos réussites!

Caroline
Admin

Messages : 112
Date d'inscription : 18/03/2008
Localisation : crosnes ( 91)

Voir le profil de l'utilisateur http://bbbienaitre.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Sevrage quand l'heure arrive

Message  Marie le Jeu 7 Aoû - 16:46

Bonjour,

Apès 8 mois et de demi d'un partage fort avec Kylian à travers l'allaitement, je profite de chacun de ces moments comme le dernier, sentant que l'heure arrive et que c'est passé très vite.

Avant la naissance de Kylian, je ne savais si je l'allaiterai je m'étais juste dis, j'aimerai essayer mais je ne sais pas comment faire ....ni a quoi m'attendre...mais essayons.... et puis avec chance, Kylian a pris le sein très vite et m'a donné confiance.

Ensuite sont venus les questionnements suite à ses pleurs (dus à des colliques) selon la famille, les amis il fallait que j'arrête, le bib était beaucoup mieux car il "cale" le bébé puis on m'a dit que j'en faisais un capricieux....que de doutes et de remise en question lorsqu'on devient pour la première fois maman....

Au bout de 3 mois, il faut retourner le coeur déchiré au travail...travailler oui mais pas au détriment de mon bébé j'ai donc décidé de tirer mon lait....et la d'autres doutes entre une nounou qui insiste pour que je lui donne du lait en poudre, car, d'après elle mon lait ne le convenait plus : il dormait peu et réclamait beaucoup les bras...

A 6 mois le début de la diversification, Kylian en grand gourmand qu'il est, adore manger à la cuillière donc très vite je n'ai plus eu besoin de tirer mon lait...nous avons gardé les tétées du soir comme un moment de retrouvailles et celle du matin pour bien commencer la journée Smile

Mais à l'approche de ses 9 mois, à la question tu allaites toujours ? quand vas tu arréter ? je réponds quand il n'en aura plus besoin, je n'ai pas de date, pas d'idée, j'essaie de l'écouter, de m'écouter en espérant que cet arrêt vienne de lui-même sans douleur sans larme....

Suis-je un peu trop rêveuse ? Dois je forcer les choses ? je ne suis pas sûre d'en être capable....voici à ce jour mes questionnements....

Donc si vous avez un peu de temps pour partager votre expérience, donner votre avis je vous en remercie.

A bientôt

Bonne journée

Marie

Marie

Messages : 23
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 39
Localisation : YERRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour commencer

Message  Julie le Jeu 7 Aoû - 17:04

Ton témoignage est très touchant et je me retrouve bcp dans ce que tu écris...je crois que tu as trouvé ta réponse : écoutes toi, écoutes le, et passe ta route devantt ceux qui trouvent à redire à cet allaitement qui se prolonge...
Bises
Julie

Julie

Messages : 77
Date d'inscription : 25/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

tout pareil

Message  Caroline le Ven 8 Aoû - 13:25

Bonjour marie,

Une petite réponse rapide, sur mes quatre enfants , trois se sont arrêtés seuls entre 8 et 11 mois... à peu près comme toi , dans un contexte d'allaitement à la demande en "plus" des solides, ... j'avais introduit des bibs de lait maternisé pour certains, pour me faciliter un peu la vie, et les gardes occasionnelles ( je ne travaillais pas) , tirer mon lait ne marchait pas fort ... peu à peu ils n'ont plus voulu du sein ou quelques minutes puis cherchaient un bib ou quelque chose d'autre ... c'est ainsi que cela s'est arrêté chez nous... la lactation s'est ralentie et voilà!

Pour Louise la dernière, elle a tété plus longtemps , et j'ai cru qu'elle ne s'arrêterait jamais! vers 16 mois, elle s'est mise à espacer ses demandes.Sachant que mon mari espérait que cela s'arrête bientôt et que cela ne m'arrachait pas les tripes d'y songer ( cela me faisait un peu de peine pour être franche ,mais cela correspondait aussi à un besoin de récupérer mon corps!!) , je me suis mise à ne lui donner le sein "uniquement" quand elle réclamait ( mais à 16 mois, ils viennent direct à la source tout seul ... c'est très très clair) ... et elle a mis deux mois à ne plus réclamer du tout , avec des pauses de 10 jours parfois! je disais qu'elle était sevrée... et je me retrouvais à lui donner le sein ... Laughing et lors de la dernière tétée , elle a recraché le lait! sans grimaces , elle a juste tété ... puis craché... depuis elle se love comme "au sein" avec son pouce, et elle promène sa main sur mon décolleté en tapotant parfois comme elle le faisait pour demander ... elle regarde le sein de temps en temps , le touche puis le range ... et même ce geste est entrain de disparaitre.

Tout comme toi , je ne voulais surtout pas que cela se passe dans les pleurs, j'étais disponible et j'espèrais que cela permette un sevrage en douceur.

voilà !!
donc je suis confiante, il s'arrêtera de lui même , et tu as le droit aussi d'avoir envie que cela s'arrête un jour, tu le lui diras ... Mon mari l'a signifié à Louise clairement, quand elle avait 16 mois! Very Happy

Caroline
Admin

Messages : 112
Date d'inscription : 18/03/2008
Localisation : crosnes ( 91)

Voir le profil de l'utilisateur http://bbbienaitre.bbactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Sevrage quand l'heure arrive

Message  Marie le Jeu 14 Aoû - 11:45

Merci beaucoup une fois plus pour vos témoignages et votre soutien, grâce à vous les doutes s'apaisent...

A bientôt

Marie

Marie

Messages : 23
Date d'inscription : 03/04/2008
Age : 39
Localisation : YERRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Diverses expériences de sevrage

Message  Corinne le Lun 22 Sep - 23:52

Bonsoir Marie,

Ton message a fait écho, pour moi reprendre le travail après la naissance de mes deux premiers fils a été très difficile. C'est une période délicate où l'on est fragile et tiraillée entre des sentiments très contradictoires: reprendre un peu de liberté après des mois de maternage très prenants et se sentir coupable de laisser ses petits à quelqu'un d'autre. Dans mon cas, la poursuite de mon allaitement en tirant mon lait m'a beaucoup aidée, il me restait ce lien de lait la journée avec mes enfants et à défaut de ma présence, je leur donnait mon lait, ce que nulle autre ne pouvait faire à ma place. J'ai tiré mon lait jusqu'à leur 10/11 mois à peu près, la diversification alimentaire a ensuite fait qu'il ne m'était plus nécessaire de le faire.

Concernant le sevrage , j'ai vécu 3 expériences différentes. Comme toi je n'avais pas d'idée très arrêtée sur la durée de mes allaitements. Je m'étais dit 6 mois (comme ma maman m'avais allaitée) puis les mois ont passé et j'ai découvert que l'on pouvait allaiter des bambins (ce qui m'a laissé perplexe la première fois que j'en ai vus car nous avons en France perdu cette habitude culturelle). Pourquoi arrêter une relation qui satisfasse à la fois la maman, l'enfant et le papa ? J'ai tout de même sevré mon aîné Guy à l'âge de 12 mois car nous souhaitions avoir un second enfant et j'ignorais qu'il fut possible d'être enceinte en allaitant. Cela s'est passé en douceur car Guy était un enfant de caractère assez facile. Toutefois, je garde encore le souvenir ému de sa petite bouche me machouillant l'épaule à la recherche d'un sein que j'avais décidé de ne plus donner. Il me reste 8 ans plus tard l'impression d'une aventure inachevée, l'impression de lui avoir volé quelque chose. Julien, mon second fils s'est sevré à l'âge de 16 mois, un soir en rigolant et en refusant le sein. Il n'a pas redemandé, je ne lui ai pas proposé. et cela s'est terminé ainsi, en queue de poisson. Je me dis à présent qu'un allaitement un peu plus long aurait aidé le maternage de ce petit aux besoins intenses et qui s'est avéré par la suite très coléreux (limite crise de nerfs parfois).
Avec Denis, mon 3ème fils, j'ai découvert tout les bienfaits de l'allaitement en terme de maternage de bambin. Car ce n'est pas seulement du lait que l'on donne quand l'enfant est plus grand, c'est du contact dont ils ont tant besoin, c'est du temps ensemble dans un monde qui nous happe si vite dans un tourbillon d'activités, c'est de la sécurité, un refuge lors des petits et grands bobos, lors des coups de fatigue. Comme il est facile de materner en allaitant. Une tétée et tout le monde s'apaise.Pas besoin d'y passer des heures et de s'épuiser à trouver des dérivatifs. Une têtée et la maman peut elle aussi se poser et se reposer. Denis s'est sevré naturellement à l'âge de 3 ans et 3 mois lorsque j'étais enceinte de 4 mois. Nous avancions au jour le jour, dans une relation où chacun trouvait son compte. Ma grossesse ne m'a pas dérangée et ne l'a pas dérangé, les débuts de têtée était un peu plus sensibles mais Denis prenait le sein en bouche très délicatement. En juillet, il voulait lui aussi passer des vacances chez sa grand-mère, nous avions discuté du fait qu'il n'y aurait pas de tétée pendant son séjour. Il a tout de même réclammé sa têtée à sa mamie argumentant qu'elle avait elle aussi des "poitrines". Lorsque nous nous sommes retrouvés 10 jours plus tard, il n'a jamais redemandé à têter; je ne lui ai pas proposé et notre histoire d'allaitement s'est arrêtée, naturellement et simplement, sans frustration, ni pour l'un, ni pour l'autre. Nous étions pêts. Le fruit était mûr, il s'est détaché de lui même de l'arbre. J'ai tout de même eu la sensation d'un grand vide, le contact rapproché avec mon petit garçon m'a beaucoup manqué durant les mois qui ont suivi mais j'ai respecté son désir de grandir, d'aller vers autre chose. Le matin, au petit déjeuner, il aimait (et aime encore) se lover contre moi, le nez fourré dans mon encolure de peignoir.

Bien sûr, il y a ceux qui sont choqués de voir des bambins allaités parce que nous n'avons plus l'habitude de ce geste si naturel. Ces remarques sont d'autant plus déstabilisantes qu'elles viennent souvent de l'entourage proche. Il faut alors s'écouter, écouter son enfant, suivre son instinct, vivre son projet. Plus facile à écrire qu'à faire mais cela nous confère une certaine sérénité. Nous sommes en tant que mères les mieux placées pour savoir ce qui est bon pour notre enfant. Entourons nous de personnes bienveillantes, fermons nos oreilles aux remarques. Nous ne sommes pas non plus toujours obligées de nous exposer et de dire la vérité à certains professsionnels de santé que notre parcours étonnerait. Laissons leur aussi le temps d'évoluer en nous souvenant que nous n'envisagions pas, nous non plus il y a quelque temps, d'allaiter des bambins et que nous avons chenimé depuis.

Je voudrais aussi dire qu'un maternage aussi intense par l'allaitement et le portage ne rend pas les enfants capricieux. Ce sont des bébés, des êtres immatures qui ont simplement des besoins (de nourriture, de contact etc ...) Répondre à ces besoins est très prenant, fatiguant parfois, cela nous pousse dans nos limites, fait résonner beaucoup de chose en nous, nous fait douter. mais nous fait aussi grandir. Répondre à leurs besoins, c'est leur donner toute la sécurité dont ils ont besoin pour grandir, pour être autonomes et pur être des adultes attentifs aux plus petits. Je suis convaincue que c'est un investissement pour leur équilibre et leur vie. Répondre à leurs besoins ne veut pas non plus dire s'oublier complètement et ne plus respecter nos propres besoins en tant que parents.

J'ai maintenant une petite fille de 10 mois et j'applique plus que jamais ce maternage proximal qui me simplifie tant la vie, il y a des jours où je me demande comment je ferais pour materner sans allaiter! . Mes 3 fils sont parfaitement indépendants et très maternant pour leur petite soeur. C'est la plus belle récompense pour moi .

Marie, je te souhaite une belle et longue aventure avec ton enfant.

Corinne

Messages : 21
Date d'inscription : 07/04/2008
Localisation : YERRES

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pour commencer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum